Boostez votre SEO grâce aux catégories WordPress

L’utilité des catégories sur WordPress n’est plus à prouver. Leur impact est déterminant aussi bien en e-commerce qu’en SEO. Maîtriser leur fonctionnement est donc essentiel pour développer votre visibilité

Toutefois, si vous êtes un débutant, le fonctionnement de ces catégories peut vous paraître assez complexe. À quoi servent-elles ? Quelles sont leurs spécificités ? Cet article vous apprendra à mieux gérer les catégories WordPress, et à profiter de leurs bienfaits pour votre référencement naturel.

C’est quoi une catégorie WordPress ?

Commençons par les bases : les catégories WordPress permettent de classer des articles. Elles offrent une navigation plus fluide aux lecteurs.

Classées par thème, il est bien plus facile pour les internautes de les retrouver. Pour désigner une catégorie WordPress, on emploie généralement les termes « taxonomie », « taxinomie », ou encore « taxonomy ».

Des catégories WordPress, oui mais combien ?

WordPress ne vous limitera pas quant au nombre de catégories que vous allez créer. Attention cependant à ne pas vous laisser tenter par la création d’une multitude de catégories, cela pourrait pertuber vos lecteurs.

La raison pour laquelle il faut limiter le nombre de catégories est simple. Si vous avez trop de catégories, cela reviendrait à être en désaccord avec leur utilité de base : simplifier la navigation des utilisateurs.

En ce qui concerne le référencement naturel, les yeux inquisiteurs de Google ne sauront pas repérer une thématique clé émanant de vos catégories.
Alors, à combien de catégories fixer la limite ? Pour profiter au mieux de l’utilité des catégories, limitez leur nombre, veillez à ce qu’elles ne dépassent pas 10. Vous pensez ne pas pouvoir y arriver ? C’est très simple ! Il suffit de regrouper vos thématiques, et de les réunir en une seule et même catégorie.

Par exemple, si vous avez les catégories suivantes : « Téléphones », « Câbles USB », « Montres connectées », etc., vous pouvez les rassembler en une seule et même catégorie : « Téléphones et accessoires ».

Outre le nombre de catégories, sachez que celles-ci peuvent être hiérarchisées. Nous allons ainsi distinguer des catégories enfants, car les catégories seront dépendantes entre elles.

Gérer les catégories WordPress

Si ce CMS est un des plus faciles à utiliser, ce n’est pas un hasard. Nombre de fonctionnalités sont faciles d’utilisation, et la gestion des catégories n’en fait pas exception. Nous verrons dans la suite, comment se servir de certaines fonctionnalités.

Comment créer une nouvelle catégorie ?

Premièrement, rendez-vous sur le tableau de bord des catégories WordPress. Repérez en haut à gauche un champ qui vous invitera à entrer le nom de votre catégorie. Il vous suffira en second lieu, de valider en cliquant sur « Ajouter une nouvelle catégorie », et le tour est joué.

Si vous vous posez des questions sur la catégorie « Non Classée » (ou Uncategorized en anglais), sachez qu’il s’agit d’une catégorie par défaut. Vous pouvez (et devrez) vous en débarrasser après avoir ajouté une nouvelle catégorie.

Comment créer des sous-catégories WordPress ?

Aussi appelées catégories enfants, leur création est tout aussi simple que celle des catégories de base. Il suffit de suivre les mêmes étapes de la création d’une nouvelle catégorie, à une exception près. Lors de la création de la nouvelle catégorie, attribuez-lui une catégorie parente et le tour est de nouveau joué !

Ce qu’il faut savoir sur les archives de catégories

Une fois chacun de vos articles classé dans la catégorie adéquate, vous pourrez prêter un peu plus d’attention aux archives de catégories. Ces archives sont générées par WordPress et regroupent tous les articles présents dans une même catégorie.

Une page d’archive regroupera alors tous les articles existants dans une catégorie, et ses sous-catégories. La valeur ajoutée des archives est donc d’offrir un accès plus simple, et ordonné aux éléments d’une catégorie.

Booster son SEO grâce aux catégories WordPress

L’univers du SEO peut être assimilé à un véritable champ de bataille aujourd’hui. Avec la multitude de contenus se trouvant sur Internet, il faut savoir sortir du lot.

Pour vous démarquer, il ne faut surtout pas négliger les catégories WordPress. Il est temps de découvrir comment bien les gérer peut booster votre SEO.

Les titres des catégories

Savoir rédiger les titres de ses contenus est très important. Ils doivent être courts et assez précis pour que Google comprenne de quoi parle votre site Internet.

Savoir décrire ses catégories

Comme le titre, la description ne doit pas être trop longue. Il ne s’agit pas de mettre 3 mots dans la description bien entendu, mais plutôt de ne pas dépasser les 300 mots. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les mots, un rédacteur professionnel saura vous fournir les textes les mieux adaptés. Il devra dire en quelques mots, ce que l’internaute trouvera dans la catégorie tout en veillant à l’optimisation SEO.

Vous pourriez être tenté d’entrer la même description pour toutes vos catégories WordPress, mais ce serait une terrible erreur. Premièrement, vos visiteurs risquent d’aller voir ailleurs.

Avant de s’aventurer dans une catégorie, l’internaute s’intéresse à sa description. Si celle-ci n’est pas convaincante, vous pourriez bien perdre vos visiteurs. Deuxièmement, il n’est pas intéressant de lire la même description sur chaque catégorie. Cela revient à manquer d’originalité, et d’autant plus de diversité.

La dernière raison est certainement la plus convaincante. Le contenu dupliqué est sévèrement puni par Google. Si vous ne voulez pas que votre site sombre dans les dernières pages des résultats de recherche, il faudra vous assurer que les descriptions ne sont pas considérées comme du contenu dupliqué.

Bien se servir des catégories WordPress peut se révéler être un atout très puissant. Vous pourrez offrir une expérience unique à vos visiteurs, de même qu’aux robots de Google. Par contre, négliger certains détails pourrait vous être fatal. Prêt à être un génie sur WordPress ? À vous de faire le premier pas.

6