Des petites astuces pour les freelances qui souhaitent faire des économies

Le portage salarial

Être Freelance peut vite devenir un casse-tête financier. En effet, de nombreux outils sont à la disposition des freelances et sont souvent hors de prix. Nous vous proposons 5 astuces pour diminuer les coûts et faire des économies.

Anticipez vos dépenses

Anticiper sur vos prochaines dépenses et coûts peut être un avantage important qui vous permettra d’éviter quelques aléas. Tout peut arriver, mais en anticipant sur ce que vous pouvez voir, vous avez l’occasion de vous délester d’une charge et d’être plus vigilant dans vos dépenses. Dans un premier temps, faites un état des lieux de vos anciennes et futures dépenses. Cochez les dépenses récurrentes comme les titres de transport ou encore votre mutuelle et votre loyer. Ayez-les en tête, n’hésitez pas à les noter en mettant une alerte lors de la réalisation de la dépense.

Organisez votre quotidien

Une bonne organisation vous donne l’opportunité de dépenser moins et de voir ce qui est superflu. Une fois que vous avez répertorié vos dépenses, essayez de prioriser les prochaines dépenses. Il faut aller à l’essentiel et faire des dépenses qui sont importantes pour votre quotidien, mais aussi pour le bon fonctionnement de votre activité. Faites un report de celles qui ne vous serviront pas immédiatement ou bannissez-les de la liste de vos achats.

N’ayez pas peur d’utiliser les outils gratuits

En termes d’outil gratuit, les indépendants ne sont pas en reste. Il existe d’innombrables outils gratuits qui sont à disposition de tous. Des outils de création, de gestion de projet, et même de facturation, vous avez accès à un large panel d’outils. Certains sont totalement gratuits comme Trello qui permet de gérer un projet, d’avoir une vue d’ensemble sur les tâches qui vous ont été assigné et vous pouvez même partager votre vue avec un client. D’autres outils proposent une version gratuite qui se limite à quelques fonctionnalités, mais qui restent intéressantes.
Avant d’acheter la version payante ou de choisir la version premium, assurez-vous bien qu’il correspond à vos besoins en tant que freelance. Pour ne pas perdre votre temps ni votre argent, privilégiez les outils spécifiques à votre domaine. L’objectif est d’optimiser chacune de vos dépenses. Mais pour un début, les outils gratuits vous offriront un coup de pouce considérable. Une fois que vous avez une bonne base de clients, vous pourrez ensuite opter pour une version plus complète qui améliorera votre efficacité.

Misez sur vos acquis

Mettez à contribution vos anciennes expériences pour vous construire un nom en tant que freelance. Prenez contact avec d’anciens collaborateurs, investiguez si certains disposent d’un besoin qu’il faut réaliser et qui correspond à votre domaine. Votre réseau professionnel peut être le premier pas qui vous aidera à avancer.
Sur un tout autre plan, vous pouvez aussi réutiliser les outils que vous avez à votre disposition comme votre PC personnel avant d’en acheter un pour la partie professionnelle. Acheter de nouveaux matériels neufs pour débuter votre activité peut être une erreur. Ne changez que si vos appareils sont obsolètes et vous empêchent d’exercer votre activité correctement.

Faites le choix du portage salarial !

Et si vous choisissiez la simplicité ? Être un freelance tout en ayant un accompagnement de qualité dans l’exercice de votre activité est possible. Ce n’est pas un coach qu’il vous faut mais le portage salarial. C’est un statut révolutionnaire qui séduit de plus en plus les cadres qui souhaitent se lancer dans la vie trépidante de l’indépendance sans abandonner la sécurité du salariat comme une protection sociale (assurance, mutuelle, droit au chômage,…). Dans cette optique, un freelance profitera de l’expérience d’une société de portage salarial qui dispose d’une structure complète et des experts du monde indépendant. Dans les faits, le “porté” aura son propre conseiller qui le suivra dans son quotidien. Mais il n’interviendra pas dans le choix du client ni dans la définition du TJM (Taux Journalier Moyen) car le freelance reste totalement libre sur ces différents points. Par conséquent, la société de portage s’occupe des tâches administratives à la place du freelance, ce qui lui garantit un gain de temps et d’argent pour booster son chiffre d’affaires et ses missions.

Pour en savoir plus sur AD’Missions, cliquez ici ou téléchargez le guide du portage salarial 2019.

14